UNION AMICALE DU GENIE DE L’ILE DE FRANCE

Accueil du site > Culture > Visites culturelles > L’UAGIF visite le Palais de Justice de l’Ile de la Cité

L’UAGIF visite le Palais de Justice de l’Ile de la Cité

lundi 31 décembre 2018, par Jean Paquerault


L’UAGIF visite le Palais de Justice de l’Ile de la Cité

Le 18 octobre dernier, une vingtaine d’adhérents de l’UAGIF se retrouva devant le Palais de justice de l’Ile de la Cité pour y effectuer une visite.

La conférencière fit entrer le groupe par la grille de la Sainte Chapelle.

Cet ensemble architectural n’a pas toujours eu l’aspect actuel. Le Palais de la Cité fut le siège du pouvoir du Xème au XIVème siècle. Il est l’ancienne « curia regis » (Cour du Roi) dont sont issues toutes les anciennes et actuelles juridictions.

La Sainte Chapelle, écrin pour recevoir la relique de la Sainte Couronne d’épines et un morceau de la Croix, est une chapelle palatine construite à la demande Saint Louis.

Lorsque Charles V quitta le Palais de la Cité, les juridictions y restèrent.

Ce palais subit plusieurs incendies. La façade qui donne sur la Cour du Mai ainsi que l’entrée principale fut reconstruite entre 1783 et 1786 en style néo-classique, la grille fut forgée en 1776.

Le Palais fut le siège du Tribunal révolutionnaire du 6 avril 1793 au 31 mai 1795. La Conciergerie servant de lieu de rétention.

Sous la Restauration et la Monarchie de juillet, un vaste programme de restauration et d’agrandissement du Palais fut entrepris. Ces travaux se poursuivront sous le règne de Napoléon III. Le 24 mai 1871, la Commune incendia le Palais en plusieurs endroits. En 1879 les plans furent refaits et en 1883 le chantier de reconstruction fut lancé.

En août 1944, la Libération de Paris, laissa de nombreux impacts sur la façade néo-gothique.

Le Palais n’était plus assez grand. Un nouveau palais fut bâti aux Batignolles. Au Palais de la Cité resteront plusieurs institutions.

Cette visite se déroula en parcourant la Salle des pas perdus et les galeries. Elle se poursuivit à l’extérieur en sortant par la Cour du Mai et la grande grille. L’exposé se porta alors sur la tour de l’horloge. Les deux grandes figures allégoriques qui encadrent l’horloge représentent la Loi et la Justice. La dernière restauration de l’horloge date de 2012.

Puis ce fut la Conciergerie avec ses quatre tours, la tour de l’horloge, la tour César et la tour de l’argent construites au XIVème siècle et la tour du Bonbec construite en 1226.

La visite se termina par l’explication de la façade donnant sur la rue de Harlay où se situe l’entrée de la Cour d’assises. Cette partie fut construite entre 1857 et 1875.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | page légale | espace de rédaction | site réalisé avec  |SPIP |  par Philippe Bataille | squelette